AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'influence du baroque et Antonio Vivaldi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
coolviolin
Track: The Bogeyman
Track: The Bogeyman
avatar

Nombre de messages : 354
Age : 44
Date d'inscription : 26/10/2008

MessageSujet: Re: L'influence du baroque et Antonio Vivaldi   Ven 9 Sep 2011 - 19:32

Solo envoutant à 2m51 !

Le dernier mouvement gagnerait à être interprété un peu plus vite et avec plus d'ardeur pour révéler toute sa puissance dramatique, c'est toutefois la seule version disponible en disque à l'heure actuelle. Mais le style de l'interprétation a son charme, très "école baroque anglaise".

Tonton Mick avait noté ceci au sujet de ce concerto dans l'ancienne version du sujet avant qu'il ne soit effacé du forum.

"Je suis toujours impressionné par la maîtrise instrumentale et musicale de ce genre de concerto, toutes ces modulations, ces variations, ces contrepoints et tout ça reste en équilibre et en harmonie.
C'est très beau, le violon est très aérien, tout en légèreté, on dirait un rossignol. J'aime bien l'aspect "marche" du premier mouvement aussi, à 2m40 ca me fait penser à la badinerie de Bach, les petites successions d'arpèges brisés.
Très joli mouvement d'arpèges effectivement à 2m50, on voit d'où Malmsteen s'inspire quand il fait des interludes dans le genre.

Le deuxième mouvement est déjà beaucoup plus mélancolique surtout vers 6m40, voire tragique sur la fin.

Le troisième mouvement est plus enjoué et dynamique, y'a vraiment pleins de tournures mélodiques intéressantes, toutes en retenues. La fin est superbe, à partir de 12m30 où le violon se fait virtuose et joue des tourneries qui sonneraient bien en guitare électrique néoclassique".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coolviolin
Track: The Bogeyman
Track: The Bogeyman
avatar

Nombre de messages : 354
Age : 44
Date d'inscription : 26/10/2008

MessageSujet: Re: L'influence du baroque et Antonio Vivaldi   Ven 9 Sep 2011 - 19:50

Je trouve ce mouvement vraiment émouvant, comme si la tendresse s'était incarnée en musique... La façon dont il se termine est magnifique.
Montez le volume car celui de la vidéo est faible.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coolviolin
Track: The Bogeyman
Track: The Bogeyman
avatar

Nombre de messages : 354
Age : 44
Date d'inscription : 26/10/2008

MessageSujet: Re: L'influence du baroque et Antonio Vivaldi   Ven 9 Sep 2011 - 19:55

L'interprétation d'oeuvres du répertoire classique par Malmsteen serait particulièrement intéressante en raison de sa maîtrise des techniques d'ornementation et la façon dont il peut s'approprier l'oeuvre en la pliant à sa personnalité artistique. A ce titre, d'un point de vue musicologique, cette éventualité offre un intérêt réel et dépasse le simple gimmick.

En tant que virtuose accompli, il est capable de dépasser le cadre de la simple restitution sonore pour véritablement interpréter la musique.

Il a déjà par le passé su révéler l'essence d'une composition qui n'était pas la sienne tout en s'autorisant des libertés par rapport à l'original, que ce soit dans le rock ou le classique. Ceci lui permettrait de faire des reprises de compositions classiques personnelles en plus de savoir bien jouer les originaux. Je pense qu'il devrait dans ce cas jouer l'intégralité de la composition et ne pas se contenter d'un extrait.

Petite fugue reprise de J.S. Bach mais à la sauce Malmsteen.


Malmsteen paraphrase et fait un peu la symbiose du style du père J.S. Bach avec celui de son fils C.P.E Bach dans son interprétation. Cool !


Dans le cadre de la musique baroque, sa compréhension du langage musical de l'époque et la relative liberté d'improvisation que certains compositeurs permettent lui donnent la possibilité d'utiliser ses artifices habituels. Du reste, certaines de ses idées devraient être parfois reprises par des musiciens spécialistes du répertoire, car Yngwie a une fougue et un instinct musical qui leur manquent parfois en raison de leur formation académique et des conventions du milieu qui ne leur offrent pas autant d'opportunités de s'exprimer ou d'actualiser la musique...

Je souhaite qu'il écrive un nouveau concerto mais qu'il travaille avec ceux qui ont fait les arrangements de ses anciens instrumentaux pour le live avec le New Japan Philharmonic. Je trouve que ça sonne mieux que ce qu'a fait Rosenthal avec le concerto original. Par ailleurs, il devrait d'après moi éviter de construire ses mouvements autour d'éléments empruntés à d'anciennes compositions rock et travailler l'écriture orchestrale comme un tout et non comme une simple ligne de basse continue supportant des solos improvisés pour prétendre à un résultat véritablement classique.

Pour conclure, je vous propose de découvrir ce que Bach a fait lorsqu'il a réalisé une reprise d'un concerto de Vivaldi, une de ses influences majeures... Sachez que c'est en partie en découvrant qui était le compositeur original du concerto qui va suivre, que les historiens de Bach ont permis la renaissance de Vivaldi dans les années 50.

Voici donc un concerto de Vivaldi pour 4 violons extrait de l'opus 3, "L'Estro Armonico". Ce recueil de concertos eu un succès phénoménal à l'époque dans toute l'Europe. On peut traduire son titre par "L'Invention Harmonique" et on comprend pourquoi à l'écoute du stupéfiant mouvement central, psychédélique et inédit, contrapuntique comme jamais on avait fait sonner un orchestre à l'époque... Et encore aujourd'hui, ça surprend !



L'instrument fétiche de J. S. Bach étant le clavier, voici sa version très proche de l'originale pour quatre clavecins mais avec sa petite touche personnelle.



On a le droit de préférer l'original. Smile (C'est mon cas)
Mais le résultat est personnel et correspond bien à l'esprit du compositeur. L'effervescence des solistes au coeur d'un orchestre rythmiquement transcendant et la fougue harmonique que l'on trouvaient chez Vivaldi se réduisent au jeu du contrepoint et à l'architecture sonore chez Bach.
Bach fait du Bach.

On souhaite à Malmsteen de trouver sa voie si l'envie lui dit de reprendre sérieusement des oeuvres classiques. Ce que l'on a déjà pu découvrir dans sa discographie donne envie d'en écouter davantage.

Air de Bach


Dernière édition par coolviolin le Lun 26 Sep 2011 - 15:23, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coolviolin
Track: The Bogeyman
Track: The Bogeyman
avatar

Nombre de messages : 354
Age : 44
Date d'inscription : 26/10/2008

MessageSujet: Re: L'influence du baroque et Antonio Vivaldi   Ven 9 Sep 2011 - 20:48

Voici le célèbre thème de "La Follia" et ses 19 variations.

Je cite l'auteur de la vidéo sur youtube :
"Rarement Follia portera aussi bien son nom.
Ne ratez pas les dernières variations dans lesquelles l'italianité et le tempérament de feu de l'auteur s'expriment pleinement en entraînant l'auditeur dans une folle danse tourbillonnante."

Cette sonate offre un florilège de plans néoclassiques.
A 7m36, on découvre une rythmique bien agressive dont on pourrait trouver des traces aujourd'hui dans un morceau de thrash !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coolviolin
Track: The Bogeyman
Track: The Bogeyman
avatar

Nombre de messages : 354
Age : 44
Date d'inscription : 26/10/2008

MessageSujet: Re: L'influence du baroque et Antonio Vivaldi   Ven 9 Sep 2011 - 20:56

Clin d'oeil à la Symphonie No. 25 en sol mineur de Mozart.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coolviolin
Track: The Bogeyman
Track: The Bogeyman
avatar

Nombre de messages : 354
Age : 44
Date d'inscription : 26/10/2008

MessageSujet: Re: L'influence du baroque et Antonio Vivaldi   Ven 9 Sep 2011 - 21:01

Lorsque vivaldi flirte par petites touches fugaces avec la musique orientale...
Dédicacé à Tonton Mick !

Play Loud !


Ce concerto royal contient de bonnes bases rythmiques et solistes pour un développement Malmsteenien je trouve, surtout durant le troisième mouvement.

Lien direct : http://www.youtube.com/watch?v=m4ju0i3-S7I&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coolviolin
Track: The Bogeyman
Track: The Bogeyman
avatar

Nombre de messages : 354
Age : 44
Date d'inscription : 26/10/2008

MessageSujet: Re: L'influence du baroque et Antonio Vivaldi   Ven 9 Sep 2011 - 21:03

Imaginez vous perdu au milieu des flots, ballotté de tous les cotés, bousculé au gré des roulis, tanguant sur des montagnes d'eau. Vous êtes au coeur de la tempête et ses bourrasques, frappé par des rafales de pluies et d'éclairs... Lors du second mouvement, la mer vous laissera un court moment de répit prétexte à vos lamentations et légitimes angoisses car le danger vous guette...
Les vagues se briseront sur les récifs. pirat

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coolviolin
Track: The Bogeyman
Track: The Bogeyman
avatar

Nombre de messages : 354
Age : 44
Date d'inscription : 26/10/2008

MessageSujet: Re: L'influence du baroque et Antonio Vivaldi   Ven 9 Sep 2011 - 21:09

Ce genre de réalisation est dans la droite ligne de ce qu'Yngwie (ou un autre) pourrait faire... C'est avec de telle symbiose que l'on prend pleinement conscience du potentiel rock de l'original.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coolviolin
Track: The Bogeyman
Track: The Bogeyman
avatar

Nombre de messages : 354
Age : 44
Date d'inscription : 26/10/2008

MessageSujet: Re: L'influence du baroque et Antonio Vivaldi   Ven 9 Sep 2011 - 21:10

Cello Fan : "J'entendais en début de la dernière vidéo la fin de BWV 1007 de Bach ... y aura pas un topic similaire a celui-ci mais faisant le lien Bach/Malmsteen?
Vu que c'est toujours très intéressant de découvrir d'autres musiques Smile

(d'ailleurs merci pour le topic qui est génial pour ceux qui comme moi aiment Vivaldi mais n'en connaissent que quelques oeuvres)"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coolviolin
Track: The Bogeyman
Track: The Bogeyman
avatar

Nombre de messages : 354
Age : 44
Date d'inscription : 26/10/2008

MessageSujet: Re: L'influence du baroque et Antonio Vivaldi   Ven 9 Sep 2011 - 21:21

Pourquoi pas... Mais le style de Bach est je crois davantage une influence pour Jens Johansson même si Malmsteen prend visiblement plaisir à interpréter certains tubes de Bach. On peut toujours placer quelques liens ici. Wink
Au delà de la découverte de Vivaldi et de son influence éventuelle, ce sujet permet aussi de mettre en perspective Malmsteen dans l'histoire de la musique en remontant à la source du concerto pour soliste.
Musicalement, Mozart serait peut être un sujet plus propice au jeu des ressemblances...


Dernière édition par coolviolin le Ven 9 Sep 2011 - 21:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coolviolin
Track: The Bogeyman
Track: The Bogeyman
avatar

Nombre de messages : 354
Age : 44
Date d'inscription : 26/10/2008

MessageSujet: Re: L'influence du baroque et Antonio Vivaldi   Ven 9 Sep 2011 - 21:23

Cello Fan : "Il y avait une vieille interview ou Jens parlait de cela et justement, disait que sa musique était très inspirée de Bach alors que Yngwie était plus inspiré par Paganini".

sur le site de Jens :
Jens, listening to your past work on Malmsteen's LPs, I've noticed a heavy Bach influence. What other influences do you have on your playing and writing?

Jens Johansson: "Bach's music is, to me, IMPOSSIBLY sophisticated. Someone like Bach probably comes around once every millennium or so. I don't know if it's even possible for anyone that NOT to be influenced by Bach in one way or another. He took one of the greatest eras in music history and summed it up with a coherence and identity that is just frightening. He single-handedly terminated the baroque. And kind of made it look like there was nothing to it. Regarding the Rising Force material... Yeah, we "borrowed" quite heavily from baroque compositions. Yngwie actually preferred more mindless but technically difficult stuff, like Paganini. I was (and still am) more into Bach, Beethoven, Stravinsky, and Bartok. "Popular music" I used to listen to a lot were Deep Purple, UK, Allan Holdsworth, Zappa, perhaps the Dixie Dregs a bit, Mahavishnu Orchestra, things like that. Of these I still listen a lot to Holdsworth and Zappa even if it's on my "spare time." Nowadays, I try consciously to avoid some of my earlier influences. But of course it's difficult. The keyboard player in Holdsworth's band, Steve Hunt, is one of the few people whose keyboard solos I can listen to and just plain enjoy. I always liked Eddie Jobson and preferred his treatment of the instrument "distorted synth" (to Jan Hammer's for instance.) But I still can't really say that I sound like either of those. I'm lost as far as what influences I have when it comes to compositions. Consciously or subconsciously it would probably range from Palestrina to Metallica, from Lassus to Ligeti, whatever... depending on which record you'd listen to...

How has playing with Yngwie and Jonas Hellborg directed your style?

Yngwie: nudged me away from the Hammond Organ. Perhaps made me more aware of Uli Roth. Hellborg: nudged me back toward the Hammond Organ. Made me more aware of stuff like Shakti and Stockhausen. Other than some inevitable progress, my approach is pretty much the same as in 1983.

So would you say that playing with Yngwie was not a musically fulfilling project? Was he not interested in creating music? Or was he into purely technically difficult bits of solos and things?

Oh, he was very interested in creating music, he always talked about "creativity" as something he valued. (Primarily his own creativity. ) He actually has a bit of an aversion for the nitty-gritty theoretical details of music, as well as for the technical performance stuff. The latter might be hard to believe, but it's true. (Typical comment: "I don't give a f*ck about sweep picking, suspended 13ths, or 32nd notes or whatever. I'm not a f*cking mathematician") As far as "fulfilling," I'd have to say, yes, it was fulfilling up to a point...it's a long story.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coolviolin
Track: The Bogeyman
Track: The Bogeyman
avatar

Nombre de messages : 354
Age : 44
Date d'inscription : 26/10/2008

MessageSujet: Re: L'influence du baroque et Antonio Vivaldi   Ven 9 Sep 2011 - 22:06

Au delà du caractère musical d'une aria, ce sont aussi les émotions que le compositeur cherche à transcrire en musique dans l'opéra baroque.
Voici une aria de Vivaldi chantée avec beaucoup de pathos par Sara Mingardo.
Une composition très rock dans l'esprit.

Sans trop rentrer dans le détail, à ce stade de l'opéra, Licida vient d'apprendre le suicide de Megacle, son meilleur ami. On l'accuse d'en être la cause... De plus il vient d'être condamné à l'exil sous peine de mort. Un voile de panique et de détresse psychique plane sur toute l'aria...

Gemo in un punto e fremo. Play loud !


L'angoisse hallucinée, la souffrance morale et le désespoir, la colère contenue sont exprimées par les nuances de la voix et la grande qualité de l'interprétation de Sara Mingardo. Les attaques en gammes descendantes des cordes graves soulignent les affres du protagoniste.
La voix tremble de peur ou gémit de douleur sur des mots choisis illustrant les passions d'une âme torturée et désemparée qui n'a de cesse de se venger. Licida est ici emporté par ses pensées funestes. Déchiré par le remords, il sombre dans la folie.

Gemo in un punto e fremo;
fosco mi sembra il giorno:
ho cento affanni intorno;
ho mille furie in sen.

Con la sanguigna face
m'arde Megera il petto;
m'empie ogni vena Aletto
del freddo suo velen.

Je gémis et je tremble;
le jour me paraît sombre;
j'ai cent spectres autour de moi; (ou des larves grouillent autour de moi)
J'ai mille furies dans la poitrine.

Avec son flambeau sanguinaire
Mégère brûle mon coeur;
Alecto emplit chacune de mes veines
de son froid poison.

Les furies Mégère "la Haineuse" et Alecto "l'Implacable", sont deux divinités vengeresses hideuses. Elles sont chargées de punir les coupables de crimes.

Cette aria de Licida, prince de Crète, fut chantée à l'origine par un castrat. Elle donne l'occasion d'aborder différentes façons de donner vie à un personnage vocalement en traduisant en musique les passions humaines.

Voici la version très élégante de Nathalie Stutzmann dont l'interprétation moins viscérale donne au personnage une certaine noblesse.

Les émotions sont ici exprimées de façon moins intime et l'auditeur les ressent avec moins d'empathie. Il est davantage le spectateur complice du périple émotionnel que traverse Licida à l'écoute de son récit. On est bousculé de notre coté par l'agitation d'un orchestre impétueux. Le texte de l'aria est légèrement différent (ho cento larve intorno). Le récitatif qui le précède fait bien entendu partie de l'opéra.

Les trois furies Tisiphone, Alecto et Megara.
L'une d'entre elles tient un flambeau. Elles ont des serpents pour cheveux.


Avec un orchestre à cordes et un chant plus lyrique, Fury de l'album Trilogy sonnerait sans difficulté comme une belle aria baroque du même esprit. Le tapping qui précède le refrain a un petit coté diabolique et lui prodigue toute sa folie.

No, it's burning like a flame
Now nothing seems the same
I've lost control of mind and body
My soul is in its hand
It's wish is my command
Enslaved forever by the fury
By the fury, no!

At first it came to me in visions
And that was filling me with pain
And when my fear became desire
To let the demon burn my soul

It said "Don't fight in vain"
"I'll make you love the pain"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coolviolin
Track: The Bogeyman
Track: The Bogeyman
avatar

Nombre de messages : 354
Age : 44
Date d'inscription : 26/10/2008

MessageSujet: Re: L'influence du baroque et Antonio Vivaldi   Ven 9 Sep 2011 - 22:20

Vagaus affligée et horrifiée devant la dépouille sanglante d'Holophernes réclame vengeance et la mise à mort de ceux qui l'ont décapité.


Vagaus malheureuse et au bord des larmes chante avec fureur sa douleur.

Armatae face et anguibus
A caeco regno squallido
Furoris sociae barbari
Furiae venite ad nos.

Morte, flagello, stragibus
Vindictam tanti funeris
Irata nostra pectora
Duces docete vos.

Armées de vos torches et de vos serpents
De votre royaume aveugle et funeste
Barbares compagnes, Furies, venez à nous

Avec la mort, le fouet, le massacre
Apprenez à nos cœurs irrités
A venger le meurtre de notre chef.

Tonton J. Franck : "Cecilia Bartoli, c'est la grande classe"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chopine Boy
Track: Alone in paradise
Track: Alone in paradise
avatar

Nombre de messages : 719
Age : 46
Localisation : Bourges
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: L'influence du baroque et Antonio Vivaldi   Ven 9 Sep 2011 - 22:34

Merci pour les liens, je pioche au hasard sans trop lire tes comments, désolé, mais je me régale à chaque fois…
Magnifique musique !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/mimiguitarproject
coolviolin
Track: The Bogeyman
Track: The Bogeyman
avatar

Nombre de messages : 354
Age : 44
Date d'inscription : 26/10/2008

MessageSujet: Re: L'influence du baroque et Antonio Vivaldi   Ven 9 Sep 2011 - 22:50

Ah ça oui, quelle musique ! Wink
Ce sont des interprètes qui savent jouer Vivaldi ! Pour ceux qui voudraient acheter les CD vous pouvez foncer chez les disquaires en prenant ces références.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coolviolin
Track: The Bogeyman
Track: The Bogeyman
avatar

Nombre de messages : 354
Age : 44
Date d'inscription : 26/10/2008

MessageSujet: Re: L'influence du baroque et Antonio Vivaldi   Sam 10 Sep 2011 - 1:39

L'hiver
Après les morsures du froid et ses frissons, on trouvera le réconfort de la chaleur d'un bon feu de cheminée au milieu du concerto, avec la pluie qui frappe les carreaux des fenêtres, jouée par les pizzicati aux violons. Merveilleux moment de calme et de joie de vivre avant le dernier mouvement et son promeneur prudent sur un lac gelé dont la glace se brise.



Très belle lecture de la partition. Carmignola et Marcon restituent la vision de Vivaldi avec style ! L'ensemble du programme du concerto se déroule avec une grande clarté et les intentions de Vivaldi sont si bien servies qu'il semble de plus en plus évident à l'écoute du CD que le cycle des Quatre Saisons est aussi celui de la vie avec ses joies et ses peines, ses peurs intimes et ses passions exaltantes... Naissance et mort.

Allegro non molto
Trembler violemment dans la neige étincelante,
au souffle rude d'un vent terrible,
Courir, taper des pieds à tout moment
Et, dans l'excessive froidure, claquer des dents;

Largo
Passer auprès du feu des jours calmes et contents,
Alors que la pluie, dehors, verse à torrents;

Allegro
Marcher sur la glace, à pas lents,
De peur de tomber, contourner,

Marcher bravement, tomber à terre,
Se relever sur la glace et courir vite
Avant que la glace se rompe et se disloque.

Sentir passer, à travers la porte ferrée,
Sirocco et Borée, et tous les Vents en guerre.
Ainsi est l'hiver, mais, tel qu'il est, il apporte ses joies.


Dernière édition par coolviolin le Jeu 29 Sep 2011 - 0:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coolviolin
Track: The Bogeyman
Track: The Bogeyman
avatar

Nombre de messages : 354
Age : 44
Date d'inscription : 26/10/2008

MessageSujet: Re: L'influence du baroque et Antonio Vivaldi   Sam 10 Sep 2011 - 3:02

Rinaldo Alessandrini a choisi avec sa direction orchestrale, d'accentuer le sentiment de détresse et d'abattement qui se dégage du premier mouvement de l'été. La chaleur étouffante, son ardent soleil qui brûle la nature, et la pression environnante rendant léthargique, posent les bases atmosphériques du début de cette composition. Elle exprime en fait également un état d'âme. La dépression n'est pas loin.

Les oiseaux et leur chant que l'on entend en musique sont ici annonciateurs de mauvais présages. Celui du coucou avec ses sursauts rythmiques (1m52) ressemble à de douloureux sanglots. Les chants de l'hirondelle (2m57), puis d'un vif chardonneret (3m23) ne font rien pour détendre l'atmosphère. Sur le qui-vive, conscient qu'un danger le guette, le paysan est surtout mélancolique.

Une brise légère (3m21 puis 3m32), habituellement rafraîchissante en été, est sans effet apaisant ici. Elle est le dernier signe révélateur de la rage destructrice qui accompagnera l'orage du dernier mouvement du concerto. Le chardonneret le sait et le dit à sa façon dès la tentative de séduction de ce souffle léger.

Lorsque la musique s'anime avec le vent du nord (3m49), c'est aussi l'illustration d'une première vague émotionnelle faisant ses ravages. Le passage solo intitulé "les lamentations du paysan" prend alors la forme d'une complainte musicale (4m35). On y entend la détresse d'un homme accablé et fataliste face à son destin. Ses lamentations ont un caractère universel.
Ne pouvant rien faire pour que ça aille mieux, il est à la fois enragé et triste.
Vivaldi exprime cette forme de détresse particulière en musique à la fin du mouvement lors d'un dernier remous musical (6m34).



Allegro non molto - Allegro
Sous la dure saison écrasée de soleil,
Homme et troupeaux se languissent, et s'embrase le pin.
Le coucou se fait entendre, et bientôt d'une seule voix
Chantent la tourterelle et le chardonneret.

Zéphyr souffle doucement, mais, tout à coup,
Borée s'agite et cherche querelle à son voisin.
Le pâtre s'afflige, car il craint
L'orage furieux, et son destin.

Allegro non molto - Allegro
Sotto dura Staggion dal Sole accesa
Langue l'huom, langue 'l gregge, ed arde il Pino;
Scioglie il Cucco la Voce, e tosto intesa
Canta la Tortorella e 'l gardelino.

Zeffiro dolce Spira, mà contesa
Muove Borea improviso al Suo vicino;
E piange il Pastorel, perche sospesa
Teme fiera borasca, e 'l suo destino;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coolviolin
Track: The Bogeyman
Track: The Bogeyman
avatar

Nombre de messages : 354
Age : 44
Date d'inscription : 26/10/2008

MessageSujet: Re: L'influence du baroque et Antonio Vivaldi   Dim 11 Sep 2011 - 22:18

Le dernier mouvement comporte des figures virtuoses au violon intéressantes.
C'est une pièce qui sonne très moderne avec son sens de la mise en scène. Elle alterne les sections plus légères et douces avec des moments de pure espièglerie musicale au rythme soutenu.

Play Loud !


Dernière édition par coolviolin le Dim 30 Oct 2011 - 3:59, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coolviolin
Track: The Bogeyman
Track: The Bogeyman
avatar

Nombre de messages : 354
Age : 44
Date d'inscription : 26/10/2008

MessageSujet: Re: L'influence du baroque et Antonio Vivaldi   Dim 11 Sep 2011 - 22:59


Voici une vidéo d'un enregistrement en live d'un concerto pour violoncelle.
L'intensité du jeu est remarquable. Un vrai concert !
Le mouvement lent comporte de jolies ornementations de la part du soliste.
Le final du concerto est grisant, un des violonistes secoue la tête en rythme lors des dernières escapades virtuoses du violoncelliste, ça pulse !


Dernière édition par coolviolin le Ven 23 Sep 2011 - 21:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coolviolin
Track: The Bogeyman
Track: The Bogeyman
avatar

Nombre de messages : 354
Age : 44
Date d'inscription : 26/10/2008

MessageSujet: Re: L'influence du baroque et Antonio Vivaldi   Lun 12 Sep 2011 - 1:06

Enregistrement musclé de l'édition anglaise de l'opus 4 "La Stravaganza".
Fabio Biondi dirige de son violon un orchestre près au combat.
Concerto n°1, ça déménage !


Dernière édition par coolviolin le Mer 5 Oct 2011 - 0:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
plouf
Track: C'est la vie
Track: C'est la vie
avatar

Nombre de messages : 39
Age : 32
Date d'inscription : 18/11/2009

MessageSujet: Re: L'influence du baroque et Antonio Vivaldi   Lun 12 Sep 2011 - 1:52

coolviolin a écrit:
Voici le célèbre thème de "La Follia" et ses 19 variations.

Je cite l'auteur de la vidéo sur youtube :
"Rarement Follia portera aussi bien son nom.
Ne ratez pas les dernières variations dans lesquelles l'italianité et le tempérament de feu de l'auteur s'expriment pleinement en entraînant l'auditeur dans une folle danse tourbillonnante."

Cette sonate offre un florilège de plans néoclassiques.
A 7m36, on découvre une rythmique bien agressive dont on pourrait trouver des traces aujourd'hui dans un morceau de thrash !

Tiens ! C'est marrant que tu parles de Folia...

Dernièrement, je faisais la remarque sur un autre forum que si tu écoutes cette pièce (de Vivaldi) :

multiupload.com GHBGBADTK0

On dirait qu'il a repris pas mal de trucs (l'intro m'a fait immédiatement pensé à ça !) Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coolviolin
Track: The Bogeyman
Track: The Bogeyman
avatar

Nombre de messages : 354
Age : 44
Date d'inscription : 26/10/2008

MessageSujet: Re: L'influence du baroque et Antonio Vivaldi   Lun 12 Sep 2011 - 3:45


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coolviolin
Track: The Bogeyman
Track: The Bogeyman
avatar

Nombre de messages : 354
Age : 44
Date d'inscription : 26/10/2008

MessageSujet: Re: L'influence du baroque et Antonio Vivaldi   Lun 12 Sep 2011 - 11:48

Ce concerto a pour particularité de devoir être joué sans la chanterelle, la corde la plus aigüe du violon ("senza cantin"), pour deux raisons, le style et la sonorité.
Le tissu harmonique à la fin du premier mouvement est surprenant !

Pensez à sélectionner l'option haute définition la plus élevée de Youtube lorsqu'elle est disponible, il arrive que le son soit bien meilleur dans ce cas (en cliquant au dessus de 320P).


Dernière édition par coolviolin le Ven 23 Sep 2011 - 22:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coolviolin
Track: The Bogeyman
Track: The Bogeyman
avatar

Nombre de messages : 354
Age : 44
Date d'inscription : 26/10/2008

MessageSujet: Re: L'influence du baroque et Antonio Vivaldi   Lun 12 Sep 2011 - 13:26


Le jeu des violonistes rappelle les duos de guitares électriques du néoclassique.
Concerto pour deux violons, deux flutes, deux hautbois et basson en ré mineur
RV566 Par Fabio Biondi


Dernière édition par coolviolin le Dim 30 Oct 2011 - 4:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coolviolin
Track: The Bogeyman
Track: The Bogeyman
avatar

Nombre de messages : 354
Age : 44
Date d'inscription : 26/10/2008

MessageSujet: Re: L'influence du baroque et Antonio Vivaldi   Lun 12 Sep 2011 - 21:15

Voici une autre interprétation du RV578 extrait de l'Estro Armonico.
Les accords puissants du premier mouvement frappent l'auditeur avec une grande vigueur dramatique.

Concerto in G minor for 2 violins, cello and strings RV578 Op.3 Nº2

I-Adagio e spiccato
II- Allegro
III-Larghetto
IV-Allegro

Fabio Biondi, violin and conductor
Europa Galante


Dernière édition par coolviolin le Jeu 15 Sep 2011 - 16:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'influence du baroque et Antonio Vivaldi   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'influence du baroque et Antonio Vivaldi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Antonio Vivaldi
» Antonio Lucio Vivaldi (1678-1741)
» Sinfonia alla rustica-Presto de Vivaldi
» Antonio Vivaldi (1678-1741)
» Antonio Vivaldi: Atenaide (Sardelli, 2007)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Musique :: Musique (News, CD, DVD, groupes, etc.)-
Sauter vers: