AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ECLIPSE (1990)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
jerome
Track: The Bogeyman
Track: The Bogeyman
avatar

Nombre de messages : 352
Age : 36
Localisation : far beyond the sun
Date d'inscription : 20/08/2008

MessageSujet: Re: ECLIPSE (1990)   Lun 5 Sep 2011 - 3:04

Eclipse les chansons sont très bonnes mais je n'aime pas ce style de musique c'est vraiment trop guimauve pour moi...Goran Edman est insupportable pour moi.

tiens je vais faire mon petit classement aussi cheese

1) Rising force. Un album révolutionnaire. Je ne m'en lasserai jamais.
2) Magnum Opus. Je l'ai acheté à sa sortie, et je me rapelle l'incroyable claque que j'ai prise. Donc peut-être que je le surestime un peu...
3) Trilogy. Des morceaux cultes ...mais je m'ennuie à ré-écouter cette album car je le trouve trop linéaire, et j'accroche pas à tout, mais les solos de guitare de cette album sont parmis ses meilleurs. Les instrumentaux sont divins.
4) Marching Out. Génial, mais je trouve que certains titres ont mal vieilli.
5) Odyssey. A part Hold On et Heaven Tonight que je zappe un des seuls albums que je peux écouter en boucle avec grand plaisir.
6) Seventh Sign. Excellent même si je lui préfère Magnum Opus.
7) Fire&Ice. Vraiment dommage que le chanteur soit si naze ( désolé pour ceux qui l'aime Razz ) et que la section rythmique à chier car Malmsteen joue vraiment au top sur cet album, et les compos sont superbes, et très variées. ça fait du bien que Yngwie manque d'homogénéité...Perpetual est un de mes instrumentaux préférés. Il aurait mérité d'être plus développé ce titre...
Cool Facing The Animal. Je l'ai réécouté récemment et finalement il est pas si mal...
9) Alchemy. Les morceaux sont trop long, et les solos sentent trop l'impro et interminables. Dommage si cet album avait été plus court il aurait pu être parmis les meilleurs, mais l'écoute m'est pénible.
10) Eclipse en gros j'aime deux chansons demon's driver et bedroom eyes, et je vais les écouter en live car je supporte pas Edman.
Les autres ils sont hors classement car artistiquement je les trouve raté pour divers raisons...même si il y a d'excellentes choses dans tous les albums excepté les deux derniers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/jeromeduclaut
coolviolin
Track: The Bogeyman
Track: The Bogeyman
avatar

Nombre de messages : 354
Age : 43
Date d'inscription : 26/10/2008

MessageSujet: Re: ECLIPSE (1990)   Ven 9 Sep 2011 - 12:28

La belle introduction de Devil In Disguise (peut-être inspirée par Asturias d'Isaac Albeniz) est séduisante et mystérieuse. On suit avec plaisir les méandres de ce chant ensorceleur qui évoque celui d'une messe noire.

Son mouvement de balancement perpétuel et sa fiévreuse animation entretenue par la guitare ont quelque chose d'enivrant. Cette étrange sensation s'évapore toutefois d'un coup lors des paroles "Don't ever try to fool me" et le saisissant contraste musical qui les accompagne.

La musique commence par charmer l'esprit en nous berçant de façon équivoque avant de nous tenir en alerte. Ce serait dommage de ne pas reconnaître la vraie nature du mal déguisé à l'intérieur.

Cette présence maligne que l'on cherche à nous faire ressentir en musique, exerce son influence sur l'harmonie et le rythme tout le long de la composition. Ici, c'est une façon d'exprimer avec des notes l'idée d'une séduction diabolique et vénéneuse. Les paroles qui l'accompagnent parlent de mensonges et de ressentiments. On trouve par exemple une allusion aux démêlés financiers d'Yngwie avec son "diabolique" ex-manager qui a profité de sa confiance.

Mais ce qui fait la force de cette composition centrée sur les frustrations diverses d'Yngwie et l'affirmation de sa clairvoyance, est aussi une allégorie du désir et des tensions amoureuses à mon avis.

Il existe une chanson d'Elvis Presley du même nom qui partage une thématique similaire. Mais elle est très éloignée de l'expression romantique développée par Yngwie, axée sur des incompréhensions mutuelles diverses et les déchirements violents qu'elles peuvent parfois occasionner.



You look like an angel
Walk like an angel
Talk like an angel
But I got wise
You're the devil in disguise
Oh yes you are
The devil in disguise

You fooled me with your kisses
You cheated and you schemed
Heaven knows how you lied to me
You're not the way you seemed

I thought that I was in heaven
But I was sure surprised
Heaven help me, I didn't see
The devil in your eyes



L'expressivité du solo trouve davantage sa source dans les larmes ("cry inside"), que dans la rage qui gronde en arrière plan. La guitare sanglote un peu, gémit souvent... Elle semble être plus blessée que combative. Elle illustre ici une forme de détresse musicale dans un environnement infernal (synthé jouant un accord dissonant, rythmique qui piétine devant deux accords contrariants). De la façon dont les notes défilent se dégage aussi l'idée d'une mélodie sous influence, comme droguée. Cette atmosphère est malsaine.
Les choeurs qui reviennent ensuite paraissent alors plus mélancoliques que sataniques. Les voix semblent être plus humaines.

Le second solo qui clôt la chanson est inhabituel pour Yngwie. Joué sur une guitare accordée plus grave, ce solo est un mélange séduisant de chromatismes et de tritons, certainement diabolique, probablement improvisé malgré tout, mais froid et déterminé cette fois-ci.

Malmsteen et Erika Norberg, sa femme à l'époque, ont écrit ensemble les paroles. On peut les considérer comme étant en partie le résultat d'un dialogue confessionnel entre eux deux. La musique alterne alors les sentiments, illustrant ainsi des sensibilités différentes qui s'affrontent par le biais d'idées musicales, vocales et littéraires opposées, y compris lors des solos.

L'utilisation d'un vocabulaire évoquant la recherche d'un réconfort, voire d'une consolation dans le cadre d'une relation intime de couple dans le couplet que je lie à Erika, me semble être trop marquée pour exprimer uniquement une rancune, ou bien la "trahison" de la part d'un ami proche (son ex-manager).
On pourrait certes imaginer que la blessure provoquée par le mensonge soit profonde, mais ça ne cadre pas avec le style habituel d'Yngwie. Mais pourquoi pas à la limite...

"I can't beat you, can't defeat you. You just make me cry inside" peut bien évoquer la douleur liée à la déception. Mais j'y vois davantage la marque d'un pouvoir de séduction et l'insurmontable désir que provoque cet énigmatique "diable déguisé", malgré les peines qui l'accompagnent. Quoi qu'il en soit, cela contraste fortement avec la confiance affichée d'Yngwie en ses propres ressources et la lucidité menaçante du refrain.

Ce "cry inside" qui s'étend musicalement et se fait bien entendre par la suite, ainsi que ce "Mend this broken heart" langoureux, sont loin de sonner comme les lignes vocales rageuses habituelles exprimant le désir de vengeance chez Yngwie. La musique est aussi chargée de sensualité.

Ce Diabolus in Musica attise la flamme d'un amour passionnel.


Au Moyen-Age, le "Diabolus in Musica" (le diable dans la musique) était le nom donné au triton. Cet intervalle dissonant (quarte augmentée ou quinte diminuée) engendre une tension dans la musique contrairement à une quarte (ou quinte) juste qui a un effet apaisant. Le triton fut "interdit" par l'Eglise dans la musique religieuse baroque. Yngwie utilise cet intervalle dans Devil in Disguise.

Extraits des paroles de l'album Eclipse :

Devil in Disguise :

Don't ever try to fool me
Cause I can see right through you
It's in your eyes
You are the devil in disguise

Hold me, feel me
Wound and heal me
Mend this broken heart
Though you're near me
You can't hear me
But you tear my soul apart

I can't beat you
Can't defeat you
You just make me cry inside

(...)
You lie, you steal, you hurt me
And soon did nothing to serve me
There is no doubt you're the Devil in disguise
(couplet probablement adressé à son ex-manager)


Bedroom Eyes:

By my nature I can tell who you are
Through all lies it's in your bedroom eyes
There's no innocence
In your bedroom eyes
Baby Baby
Got no self-defense
For your bedroom eyes

Save Our Love:

Once we were one
Now we're worlds apart
Deep inside you know you are my other heart
(...)
Crying from help from above
We've got to save our love
All these years. All our tears.
Still we sing the same old song
Let's make right all that went wrong


Dernière édition par coolviolin le Mar 1 Nov 2011 - 14:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
magnum opus
Track: Power and Glory
Track: Power and Glory
avatar

Nombre de messages : 1439
Age : 43
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 04/07/2006

MessageSujet: Re: ECLIPSE (1990)   Ven 9 Sep 2011 - 15:00

Joli travail de recherche mais Yngwie a dit que Devil In Disguise était pour Polygram USA, tout comme See You In Hell (Don't Be Late) et Judas. Il n'empêche que ton anaylse est très complète, bravo pour ce travail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/gauthiergallais.auteur
coolviolin
Track: The Bogeyman
Track: The Bogeyman
avatar

Nombre de messages : 354
Age : 43
Date d'inscription : 26/10/2008

MessageSujet: Re: ECLIPSE (1990)   Ven 9 Sep 2011 - 16:49

Alors :

"You lie, you steal, you hurt me
And soon did nothing to serve me
There is no doubt you're the Devil in disguise"

dans la face de Polygram USA ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello Fan
Track: The Bogeyman
Track: The Bogeyman
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 26
Date d'inscription : 30/12/2010

MessageSujet: Re: ECLIPSE (1990)   Ven 9 Sep 2011 - 17:33

Je confirme la version de coolviolin, Devil in Disguise est une attaque personnelle envers Andy Trueman, son manager depuis Alcatrazz qui venait de le dépouiller de quelques millions de dollars.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tonton J. franck
Track: Angel of love
Track: Angel of love
avatar

Nombre de messages : 3538
Age : 46
Localisation : entre Fés et Reykjavik
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Re: ECLIPSE (1990)   Ven 9 Sep 2011 - 18:20

Balancez vos sources pour qu'on puisse trancher les gars! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lazizikatonton.blogspot.com/
coolviolin
Track: The Bogeyman
Track: The Bogeyman
avatar

Nombre de messages : 354
Age : 43
Date d'inscription : 26/10/2008

MessageSujet: Re: ECLIPSE (1990)   Ven 9 Sep 2011 - 18:30

L'un ou l'autre, c'est un peu la même salade... viking
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tonton J. franck
Track: Angel of love
Track: Angel of love
avatar

Nombre de messages : 3538
Age : 46
Localisation : entre Fés et Reykjavik
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Re: ECLIPSE (1990)   Ven 9 Sep 2011 - 18:34

En tout cas ça me rappelle une vieille remarque que j'avais faite voici pas mal d'années. Le thème de la trahison (voire de la parano) semble avoir été une constante chez les maestro, "Liar" en étant l’archétype.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lazizikatonton.blogspot.com/
Cello Fan
Track: The Bogeyman
Track: The Bogeyman
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 26
Date d'inscription : 30/12/2010

MessageSujet: Re: ECLIPSE (1990)   Ven 9 Sep 2011 - 18:35

Je cherche je cherche Sad

> Liar en étant l'instigateur surtout Wink Depuis c'est devenu un thème récurrent chez lui x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
magnum opus
Track: Power and Glory
Track: Power and Glory
avatar

Nombre de messages : 1439
Age : 43
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 04/07/2006

MessageSujet: Re: ECLIPSE (1990)   Ven 9 Sep 2011 - 21:38

Ma source, c'est le premier numéro de Dragon's Fire si j'ai bonne mémoire. Sauf qu'il n'a jamais caché que Liar était dédié à Marcel Jacob, c'est bien pour ça que ça figure sur l'artwork de The Genesis.
Pour le reste des textes, c'est parfois tellement vague qu'il faut une explication pour comprendre ce qu'il baragouine! Playing With Fire évoque le feu nucléaire, si on ne le sait pas, on peut toujours chercher l'explication!
"architects of war still rule, turning white souls into black, do they really think we're fools, in the end we will pay the price" : pas très évident de comprendre, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/gauthiergallais.auteur
lartistafred
Track: I'm my own enemy
Track: I'm my own enemy


Nombre de messages : 87
Age : 43
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: ECLIPSE   Ven 9 Sep 2011 - 23:50

Sur cet album, j'adore le morceau "Making love", mais je ne peux me passer de la version avec solo à rallonge de la compil' "The Yngwie Malmsteen collection".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coolviolin
Track: The Bogeyman
Track: The Bogeyman
avatar

Nombre de messages : 354
Age : 43
Date d'inscription : 26/10/2008

MessageSujet: Re: ECLIPSE (1990)   Lun 31 Oct 2011 - 16:31

Je viens de me repasser l'album. J'aime bien le "(Don't be late)" du titre See You In Hell. On imagine un membre du staff de Polygram USA lâcher ça à la fin d'un entretien téléphonique, pour ensuite considérer lors du rendez-vous la production artistique du maestro comme une simple marchandise, en l'accueillant avec un "How are You ?" des plus condescendant. Smile
Je connaissais déjà la référence à Polygram USA à l'époque. Les paroles de Judas comportent des allusions à tout cela : "I cast my pearls before the swine. Sealed and delivered"...
Un ensemble de frustrations diverses devait travailler au corps l'inspiration d'Yngwie et exacerber son refus des compromis à l'époque. On peut ainsi s'amuser avec le "I can't beat you, can't defeat you" de Devil in Disguise en l'apparentant au désir contrarié d'Yngwie d'envoyer son poing sur la gueule de l'un des représentants de la division marketing. Mais ce qui me séduit toujours dans Devil In Disguise est cette large palette d'émotions exprimées en musique, l'aspect plus intime des relations évoquées, et son ancien manager en fait probablement partie.


Dernière édition par coolviolin le Lun 31 Oct 2011 - 22:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lartistafred
Track: I'm my own enemy
Track: I'm my own enemy


Nombre de messages : 87
Age : 43
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: ECLIPSE (1990)   Lun 31 Oct 2011 - 18:09

Je n'aimais pas "Devil in disguise" jusqu'à il y a peu, mais il est vrai qu'au final cette balade est pleine d'emphase.

Je ne voyais pas les paroles sous ce jour, c'est un nouvel éclairage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coolviolin
Track: The Bogeyman
Track: The Bogeyman
avatar

Nombre de messages : 354
Age : 43
Date d'inscription : 26/10/2008

MessageSujet: Re: ECLIPSE (1990)   Lun 31 Oct 2011 - 19:37

Si je me souviens bien, Yngwie n'avait pas apprécié la façon dont le label s'était occupé de la promotion de l'album Eclipse... Il peut très bien leur adresser un message après coup en leur dédicaçant quelques titres dont la thématique, finalement assez large, recouvre l'ensemble de ses ressentiments.
Les paroles de See You In Hell se suffisent à elles seules. Je plaisante en décrivant le genre de relation qu'il pouvait avoir avec le label, mais on y découvre surtout l'envie d'Yngwie de parler de lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
magnum opus
Track: Power and Glory
Track: Power and Glory
avatar

Nombre de messages : 1439
Age : 43
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 04/07/2006

MessageSujet: Re: ECLIPSE (1990)   Lun 31 Oct 2011 - 22:03

Il l'a dit lors d'une interview à son fan-club, il était très mécontent de la promotion effectuée par Polygram USA et ce dès Trial By Fire : Live In Leningrad. Eclipse n'a pas fonctionné aux Etats-Unis (112ème au Billboard) malgré trois clips et deux singles. Dixit Yngwie, le clip de Making Love était raté avec ce côté psychédélique qui n'a pas plu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/gauthiergallais.auteur
coolviolin
Track: The Bogeyman
Track: The Bogeyman
avatar

Nombre de messages : 354
Age : 43
Date d'inscription : 26/10/2008

MessageSujet: Re: ECLIPSE (1990)   Lun 31 Oct 2011 - 22:09

Ce fameux clip avec la déco des "z'amours" de France 2 ! Shocked
Y'avait de l'idée mais bon...



C'est quand même bien moche... En plus il n'a pas du s'attendre à voir apparaitre tout ça avec la post production ! Là dessus, on ne peut pas dire que Polygram a pris à la lettre son avertissement : "Don't ever try to fool me !" Laughing

Je doute que le titre ait remporté le succès espéré, même avec un bon clip, auprès du grand public, même chose avec Teaser ou Dragonfly.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lartistafred
Track: I'm my own enemy
Track: I'm my own enemy


Nombre de messages : 87
Age : 43
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: ECLIPSE (1990)   Mar 1 Nov 2011 - 2:01

Ce clip complètement kitsch m'a toujours plu par son côté surréaliste, et rigolo.
C'est un pur bonheur de voir toutes ces femmes à moto, avec des gants de boxe...et le groupe au milieu Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coolviolin
Track: The Bogeyman
Track: The Bogeyman
avatar

Nombre de messages : 354
Age : 43
Date d'inscription : 26/10/2008

MessageSujet: Re: ECLIPSE (1990)   Mer 2 Nov 2011 - 3:00

Artistiquement, c'est un peu la symbiose du clip "Nuit de folie" de Début de Soirée version glam et de la mire de mon téléviseur en mosaïque.

C'est un clip sympathique. Il y a quand même des effets visuels qui correspondent aux séquences du solo et une jolie casquette sur la tête d'Yngwie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coolviolin
Track: The Bogeyman
Track: The Bogeyman
avatar

Nombre de messages : 354
Age : 43
Date d'inscription : 26/10/2008

MessageSujet: Re: ECLIPSE (1990)   Jeu 3 Nov 2011 - 1:21

Je ne résiste pas... Rolling Eyes

(Clip à regarder juste après celui de Making Love)


Tes flashes en musique funky
Y'a la basse qui frappe et la guitare qui choque
Et y'a le batteur qui s'éclate et toi qui tient le choc
C'est un peu l'effet que produit la vision du clip de Making Love, non ? Mr. Green



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tonton J. franck
Track: Angel of love
Track: Angel of love
avatar

Nombre de messages : 3538
Age : 46
Localisation : entre Fés et Reykjavik
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Re: ECLIPSE (1990)   Jeu 3 Nov 2011 - 14:58

Tsss... Evil or Very Mad
Trêve de balivernes, un petit souvenir de ce que ça pouvait donner en vrai:


cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lazizikatonton.blogspot.com/
coolviolin
Track: The Bogeyman
Track: The Bogeyman
avatar

Nombre de messages : 354
Age : 43
Date d'inscription : 26/10/2008

MessageSujet: Re: ECLIPSE (1990)   Jeu 3 Nov 2011 - 16:39

Cool !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coolviolin
Track: The Bogeyman
Track: The Bogeyman
avatar

Nombre de messages : 354
Age : 43
Date d'inscription : 26/10/2008

MessageSujet: Re: ECLIPSE (1990)   Ven 4 Nov 2011 - 20:16


Ce clip est quand même plus attentif à la vibe du morceau, mais pourquoi choisir de le passer en noir et blanc ce coup-ci ??? scratch Il y avait un saboteur parmi l'équipe artistique c'est pas possible !

A la limite, le style psychédélique de Making Love aurait été plus en accord avec Bedroom Eyes et les images de celui-ci pour Making Love. C'est le monde à l'envers...

Je viens d'écouter Making Love en regardant en synchro le clip de Bedroom Eyes en noir et blanc et l'effet est saisissant ! Là c'est un clip ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coolviolin
Track: The Bogeyman
Track: The Bogeyman
avatar

Nombre de messages : 354
Age : 43
Date d'inscription : 26/10/2008

MessageSujet: Re: ECLIPSE (1990)   Ven 4 Nov 2011 - 23:47

Imaginons un scénario :
Polygram USA réalisa d'abord le clip de Making Love en mettant en scène Yngwie, et en illustrant les paroles avec les images qui serviront plus tard pour Bedroom Eyes. C'est peut être pas le top, mais pas mauvais non plus.
Yngwie dit après avoir vu le résultat quelque chose dans le genre "NO ! I'm not a puppet on a string when what counts is to win "...
On devine la suite, nouveau clip de Polygram avec le résultat qu'on connait.

Ou alors, ils ne savent pas faire de bons clips tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ECLIPSE (1990)   

Revenir en haut Aller en bas
 
ECLIPSE (1990)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» The Hot Spot: Original Motion Picture Soundtrack (1990)
» Gala 1990
» Under The Red Sky (1990)
» Luigi Nono (1924-1990)
» [Nouvel MCD] Frostmoon Eclipse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Yngwie J. Malmsteen :: Albums solos-
Sauter vers: